51 ème CERCLE DE SILENCE A SAINT-MAUR

mardi 25 mars 2014
popularité : 1%

[* Aujourd’hui vendredi 28 mars 2014
de 18 h 30 à 19 h 30,
Parvis du RER Saint-Maur Créteil*]

Étrangers malades : ne laissons pas les préfets jouer au docteur

Un peu partout en France, des préfets mettent à mal le droit au séjour des étrangers gravement malades et ne respectent plus les avis médicaux préconisant la poursuite des soins en France. Régulièrement interpellés sur ce point, le ministère de l’Intérieur soutient ses préfets défaillants alors que le ministère de la Santé se déclare incompétent.

Des préfets refusent d’accorder un titre de séjour ou son renouvellement à des personnes gravement malades, tels que des départements de l’Allier, de Charente-Maritime, de Dordogne, de Haute-Garonne, de Côte d’Or, de Loire-Atlantique, de la Marne, de la Mayenne, du Puy de Dôme, de la Sarthe.

Ces pratiques ineptes conduisent en rétention et menacent d’expulsion des personnes gravement malades pour lesquelles les médecins considèrent pourtant qu’elles ne pourront pas être soignées dans leur pays d’origine. Actuellement, c’est le cas d’une personne géorgienne au centre de rétention de Toulouse. Le Ministère de l’Intérieur a été saisi et, au mépris des avis médicaux, il soutient le préfet qui joue au docteur.

Alors qu’une circulaire interministérielle (Santé Intérieur) est annoncée et dans l’attente d’une réforme législative qui rétablirait le droit au séjour pour soins dans sa version antérieure à la loi du 16 juin 2011, l’ODSE réaffirme la nécessité de rappeler aux acteurs de la procédure :

que le secret médical doit être strictement respecté par les services du ministère de l’Intérieur
que l’évaluation médicale pour le droit au séjour relève de la compétence stricte du médecin ARS sous le pilotage exclusif du ministère de la Santé.
Extraits d’un communiqué en date du 21 mars 2014 de l’ODSE - Observatoire du droit à la santé des étrangers

L’Observatoire du droit a la santé des étrangers est composé de
Act Up-Paris, AFVS, Aides, Arcat, Catred, Cimade, Comede, Comegas, Créteil-solidarité, Fasti, FTCR, Ligue des Droits de l’Homme, Gisti, Médecins du Monde, Médecins Sans Frontières, Mouvement Français pour le Planning Familial, MRAP, PASTT, Association Primo Levi, Sida info service, Solidarité sida.
APPUYEZ LE COMBAT DE L’ODSE

[* ET VENEZ REJOINDRE LE CERCLE DE SILENCE
Prochains Cercles de Silence : vendredis le 25 avril et le 23 mai 2014 à 18 h 30 2014 Gare RER Saint-Maur Créteil*]


Messages récents

15 janvier

Bonsoir
Vous ne donnez pas les infos suffisantes pour que je puisse répondre.
Mais vous avez raison de vous préoccuper du pb.
contactez (...)
Bonsoir
Votre père est devenu malien à l’indépendance du pays et a donc perdu la nationalité française.
Bonjour je suis très contente que votre CDS se soit bien passé. Pour ce qui est du renouvellement, les choses ont évolué sensiblement avec la (...) Bonsoir, Je viens de tomber sur l acte de naissance original de mon père. Il est écrit " République Française - Extrait des registres de l état (...) Bonjour
Si votre femme ne travaille pas, elle est en situation irrégulière, sauf si elle bénéficie des assedics ou d’une carte de demandeur d’emploi. (...)
bonjour existence d’un passeport ?
Vous ne donnez pas les infos minimum : type de papiers obtenus ? concubinage mariage, pacs ? votre nationalité (...)
Bonsoir Sam La loi est claire. Le fait que depuis sa régularisation le père n’est plus occupé de son enfant et n’a pas versé de pension fera que son (...) Je suis égyptien marié à une Polonaise. On a une fille .
Je vis en France depuis 2012 sans titre de séjour.
Ma femme ne travaille pas ; ’elle en (...)
Bonjour L’enfant doit être français. S’il n’y a plus de vie commune avec la mère, vous devez prouver que vous rendez visite à l’enfant, que vous vous (...) Bonjour Il faudrait savoir si vous avez une APS ou pas. Sans APS, ce n’est peut-être pas jouable car opposabilité de la situation de l’emploi. Avec (...)