Un sans-papiers meilleur apprenti menuisier de France !

mercredi 4 mars 2015
popularité : 1%

http://youtu.be/tiwdOuFp_4o
Le meilleur apprenti menuisier de France a failli manquer sa récompense, le président du Sénat ne voulait pas le recevoir . Armando Curri, un Albanais de 19 ans, s’était vu dans un premier temps interdire l’accès au Sénat, où la remise de médaille doit avoir lieu mercredi 4 mars, du fait de sa situation irrégulière. Le jeune homme, qui avait fait l’objet en octobre d’une obligation de quitter le territoire français (OQTF), recevra finalement bien son prix au Palais du Luxembourg.

Le Monde.fr avec AFP | 04.03.2015 à 09h52 • Mis à jour le 04.03.2015 à 11h31

Armando Curri était arrivé en France il y a trois ans comme mineur isolé. Il a été placé à l’ASE et a poursuivi ses études au lycée professionnel de Roanne. Il a eu une OQTF en juin dernier et avait fait un recours au tribunal administratif.
Aujourd’hui meilleur apprenti menuisier de France, il est reçu au Sénat pour recevoir sa récompense.
La pref, bonne fille, lui a accordé dans un premier temps une autorisation de séjour provisoire de trois mois, en attendant, nous l’espérons tous, un titre VPF. On peut penser que ses copains et ses profs seront attentifs à la suite des événements.


Brèves

7 décembre 2013 - Soupçons de détournements de fonds publics à France Terre d’Asile

Une enquête prélimaire est menée par la brigades finances sur la gestion de l’association qui (...)

30 novembre 2013 - Bonne nouvelle pour les réfugiés et bénéficiaires de la protection subsidiaire

Les réfugiés et protégés subsidiaires, après cinq années de résidence régulière (la période de demande (...)

4 septembre 2013 - Avancées sur la nationalité

L’aide au séjour irrégulier d’une personne faisant partie de la famille proche (parents, (...)

22 mai 2013 - Communiqué Romeurop 94 : pas d’explusions sans relogement

COMMUNIQUE du Collectif ROMEUROPE 94 Romeurope 94 dénonce une nouvelle expulsion sans solutions (...)

13 février 2013 - Droit d’asile en France : un système « à bout de souffle »

Lire l’article paru sur le site de RFI