Une nouvelle expulsion de familles roms, à THIAIS.

dimanche 12 janvier 2014
popularité : 1%

Une nouvelle expulsion de familles roms, à THIAIS... dans une grande indifférence. Des dizaines de personnes en errance. Faire suivre sur vos réseaux, Merci

Des familles expulsées de plusieurs lieux de vie,(Essonne et Val de Marne) ... se sont installées peu à peu sur un terrain situé à Thiais, près du centre commercial Belle Epine. Il a suffi alors à la municipalité de demander une expulsion pour que quelques semaines plus tard cet expulsion jette des dizaines de personnes à la rue.
Au mépris d’un travail commencé avec les familles pour la scolarisation et la santé...
En plein hiver, la destruction des habitations (précaires certes mais qui sont abris), fragilisent encore plus ces familles. PLus que jamais, nous devons nous mobiliser sans attendre quoi que ce soit du gouvernement qui ne prend même plus la peine de faire semblant de pratiquer une autre politique que celle du gouvernement précédent...
Michel FEVRE, Romeurope 94

Témoignage de Marie-Claire Gourinal - Marcel Annequin et Raymond Louvel, de Romeurope 94, présents sur place jeudi matin.
9 Janvier 2013 - 7H30 : Nouvelle évacuation d’un terrain de Familles Roms à Thiais (cimetière de Thiais/A86) par police nationale en application arrêté du maire du 19 décembre 2013. Les familles avaient été prévenues la veille d’une possible expulsion ; nous avions interrogé par tél. le cabinet du Préfet / Cheffe de bureau de la sécurité intérieur qui ne semblait pas au courant. Comme d’habitude, nous n’avons pas été autorisés à entrer sur le terrain. Nous communiquions par téléphone avec les familles. Le sous-Préfet de l’Hay les Roses, présent sur les lieux, est venu à notre demande nous rencontrer à l’une des entrées du terrain (près de Belle Epine.) :

- 18 à 25 hébergements prévus

- les personnes sont autorisées à rassembler leurs affaires personnelles avant la destruction des cabanes

52 personnes ont été expulsées, dont 22 enfants.

Voir photos des lieux dont des familles roms sur le parking attendant les véhicules pour charger leurs effets personnels. Les grilles près du A86 (fermées et bloquées depuis deux mois) ont été ouvertes ... pour permettre la circulation des véhicules des roms

Il avait été remis sur le terrain aux familles qui avaient acceptées (22 familles) un carton portant leur nom, le nombre de chambres et le nom de l’hôtel. Proposition d’hébergement jusqu’à lundi 13 Janvier : Hôtel Alger à Aubervilliers - Hôtel Europarc Lognes - ZA Paris Est - 77185 Lognes. C’est à dire vraiment loin !
Certaines familles roms vont faire un recours par un avocat devant le T.A. de Melun ... contre cette expulsion qui vient d’avoir lieu ! (art. 4 de l’arrêté municipal)

Nous avons quitté les familles sur le parking vers 10H30.

Les soldes peuvent continuer en toute quiétude au centre commercial européen de Bel’ Epine ! Merci Monsieur le Maire de Thiais, Dellagnola ! Pensez-vous que vos parents et grands-parents italiens seraient fiers de vous ?

Cet après-midi, 6 enfants de ce terrain âgés de plus de six ans, avaient rendez-vous pour être vaccinés et leur permettre d’intégrer l’école primaire comme c’est leur droit. Ce n’était pas gagné d’avance avec la mairie de Thiais, nous en avons déjà eu l’expérience. Monsieur Valls a de bons relais pour "appliquer" à leur guise la partie expulsion de la circulaire interministérielle d’Août 2012.
Pour ROMEUROPE 94 :

Marie-Claire Gourinal - Marcel Annequin et Raymond Louvel

Témoignage de Denys BOUTHILLON, projet d’une maison d’enfants

Nous venions de mettre en place sur ce terrain la « maison des enfants » dans le bidonville Rom de Belle épine et la mise en place de tablettes « Storio 3s »

Ça a été un grand moment de bonheur de voir les enfants investir cette maison construite par les habitants du bidonville. Quelques mamans ont fait aussi leur apparition. Les plus grands observaient de loin et avec envie, puis sont venus aider à installer le groupe électrogène et la télévision. On s’est tous retrouvé autour d’un verre de champomy, débouché pour l’occasion. Il s’agit de mettre en place des ateliers éducatifs et d’apprentissage de la langue avec les parents et les enafnst, tout cela en complément de a scolarisation qui était en cours<

Patatras .....

Ce matin, à 7h, les forces de l’ordre sont intervenues et ont démantelé ce lieu de vie.... La maison des enfants a été rasée comme les 30 autres baraques du camp ; Les familles se sont éparpillées dans la nature.... Les enfants et leurs parents ont repris leur errance en quête d’un nouveau lieu pour reconstruire une baraque .... Les membres de l’association Romeurope 94 ont tenté jusqu’au bout mais en vain de repousser l’échéance. Au passage un grand merci à Marie Claire, Marcel et à Raymond pour leur présence et la volonté de développer un comité de soutien.

Il est vraiment dommage que la maison des enfants n’ait pu survivre que 36 heures. Hier soir, prévenu de l’intervention imminente des forces de l’ordre, j’étais sur place dans l’idée de récupérer le matériel.... Les enfants étaient nombreux et tellement bien dans leur maison que je n’ai pas eu le courage d’arrêter le générateur et la télé ; je les ai laissé profiter au mieux de cette dernière soirée de répit.

Avec les Roms, on sait qu’on agit dans l’éphémère . Là, c’est vraiment très très éphémère et dur à avaler !

Dès demain, j’essaierai d’envisager comment poursuivre cette action, sans doute dans un premier temps par des actions plus individuelles. Je reste sûr que proposer aux enfants de visionner des dessins animés en français les imprègnent de cette langue et les font progresser pour l’apprendre. La tablette Storio 3s est aussi un outil très intéressant, (après un mois d’expérimentation par Téo, on peut apprécier un premier résultat) ; j’ai hâte d’obtenir un rendez-vous avec le fabricant pour envisager un achat en nombre.


Messages récents

9 décembre

Bonsoir Mes infos ne semblent pas sures ; désolée. voici le texte. L. 311-12 (Loi n° 2016-274 du 7 mars 2016 – art. 14 & 20) Sauf si sa (...) Bonjour
Difficile à dire . Vous risquez une amende d’une centaine d’euros à la frontière.Et vous serez peut-être fichée avec des difficultés ou (...)
Bonjour
Vous devez faire un recours à la commission. Allez à la secu et demandez l’adresse. Allez voir une association pour la lettre. Attention (...)
Bonjour Normalement, vous signez et vou travaillez immédiatement mais je suppose que vous pouvez repousser de cinq jours ! L’entreprise n’a pas à (...) Bonjour
je vous renvoie à la FAS CDS avec APS dan sla rubrique/Etudiants du menu
Bonjour, j’ai déposé un dossier complet demandant l’AME( après 4 mois d’existence en France) dans lequel j’ai fourni mes bulletins de paie que j’avais (...) Soueva,
Merci pour cette précision ! je vivrais mes jours avec beaucoup moins de stress d’ici le renouvellement :)
Amicalement vôtre (...)
Bonjour,
Je suis marocaine et mon titre de séjour étudiant a expiré il y’a maintenant 1 an, j’ai vécu en France de 2010 à novembre 2015 légalement (...)
Bonjour karim En fait, il s’agit bien d’un changement de statut car la procédure part à zéro.
Mais vous aurez la nouvelle carte"passeport talents" à (...)
Un exemple ne fait pas loi. mais il faut peut-êtr e voir les circonstances particulières. Peut-être cette personne travaillait-elle ne serait-ce (...)

Brèves

7 décembre 2013 - Soupçons de détournements de fonds publics à France Terre d’Asile

Une enquête prélimaire est menée par la brigades finances sur la gestion de l’association qui (...)

30 novembre 2013 - Bonne nouvelle pour les réfugiés et bénéficiaires de la protection subsidiaire

Les réfugiés et protégés subsidiaires, après cinq années de résidence régulière (la période de demande (...)

4 septembre 2013 - Avancées sur la nationalité

L’aide au séjour irrégulier d’une personne faisant partie de la famille proche (parents, (...)

22 mai 2013 - Communiqué Romeurop 94 : pas d’explusions sans relogement

COMMUNIQUE du Collectif ROMEUROPE 94 Romeurope 94 dénonce une nouvelle expulsion sans solutions (...)

13 février 2013 - Droit d’asile en France : un système « à bout de souffle »

Lire l’article paru sur le site de RFI