contrat admission exceptionnelle [résolu]

samedi 18 février 2017 à 12h57
par moussa

Logo de moussa

Bonjour
Comment faire svp si on a déposé une admission exceptionnelle et que la Direccte m’envoie un courrier me demandant un contrat de travail que je peux pas leur fournir ?
Je suis en cdi depuis plus de 2 ans.mon employeur n’est pas au courant mais j’ai deposé mes bulletins de salaire.et ancien etudiant en situation irreguliere depuis plus de 5 ans.
J’ai aussi 7 ans de presence en France, bientôt 8.
Merci


Réponses

18 février 2017 à 13h39

Bonjour Moussa
il faut aller voir la Direccte et expliquer que justement vousdemandez un récépissé pour chercher un contrat de travail. c’est prévu pa la pocédure Valls.
voir régularisation/ salarié (Valls) dans le menu

18 février 2017 à 15h15
Logo de moussa

Merci pour votre réponse rapide.
Je vais me rendre à la Direccte lundi.
Du coup pour mes bulletins de salaire, je leur donne donne quand même ceux que j’ai, même les 24 fiches de paie de mon actuel employeur ? Ne vont ils pas se retourner vers mon patron ?
Je compte parler à ce dernier mais je ne sais pas quand.
Merci bcp

18 février 2017 à 15h59

Avez-vous regarder la rubrique régularisation ?
Pour vous c’est le cas particulier : 7 ans de présence.
Si vous avez un doute sur ce qu’il faut donner et pas donner et surtout pour avoir une lettre de présentaation du dossier avec votre demande exacte, passez par une association.

22 février 2017 à 08h57
Logo de moussa

Bonjour
Je reviens vers vous parce que j’ai été à la Direccte hier. La dame qui a mon dossier m’´ai fait savoir que la prefecture leur a transmis tous mes documents( bulletins de paie, certificats de travail, etc) mais qu’ils ont besoin d’un contrat.
Mon souci est que j’en ai un mais je ne peux pas le leur fournir, c’est risqué et pour moi et pourvmon employeur.
J’ai donné tous mes bulletins de salaire y compris ceux de mon actuel emploi.
Pourtant j’en suis à mon troiseme recepissé Vpf n’autorisant pas à travailler.La Direccte me dit qu’elle n’attend que mon contrat ou promesse pour donner leur avis.
Que puis je faire ? Que pourrai je dire à mon employeur ?
J’ai tout tenté : j’ai consulté un avocat( qui m’avait conseillé de ne deposer que les bulletins) et la Cimade aussi.
Merci


modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Messages récents

Décembre 2019

Bonjour
Cela dépend du droit au séjour de votre compagne.
Si celle ci a un droit au séjour permanent ou si elle est en CDI, votre carte sera de (...)
Bonjour`
Je suis conjoint d’une Suisse, mais on habite en France. J’ai une mon premier titre de séjour d’ 1 an.
Mon deuxième titre de sejour sera (...)
Bonjour
Vous devez savoir que Macron vient d’annoncer que les règles deu RF allaient être durcies. On ne sait pas encore ce qui est prévu.
Avec les (...)
Bonjour, Je suis algérienne et j’ai une fille. Je compte faire une demande de regroupement familial pour mon mari qui réside en Algérie, J’ai mes 12 (...) Merci de partager les délais après avis favorable pour ceux qui ont eu leurs visa. Voici notre parcours : 25 /11/2018 dépôt de dossier. 4 avril 2019 : attestation de dépôt. Le 5 mai dépôt de visa long séjour. Le 6 mai visite du (...) Ce que vous demandez est possible. Il faut obtenir le visa au consulat de France. Mais il n’y a aucune garantie sur les délais. Il vous faut (...) Bonjour Olga
Non ce n’est pas normal. lMais Creteil accumule les retards en ce moment ( depuis qq mois, c’est pire qu’avant). Même les personnes en (...)
Bonjour Said
Aucune possibilité d’avoir un titre de séjour pour votre mère, en étant étranger.
Voir les deux fiches sur e sujet dans la rubrique (...)
Bonjour Manon,
N’ayez crainte : ni ITF nI IRTF.
Peut-être un signalement pour que le consulatn’accorde ps de visa pendant un temps. c’est tout. (...)