Naissance pendant la période coloniale en Algérie

mercredi 14 février 2018 à 15h08
par amina

Logo de amina

Je suis veuve d’un sous-préfet français, mort en 1961 assassiné. Je bénéficie d’une rente de mon mari.
J’ai eu une union non légalisée et de cette union, j’ai eu une fille maintenant âgée de 49 ans. Elle a un enfant handicapé. On lui a préconisé en France de songer à scolariser son fils dans une IME.

Donc je vous demande de me dire si j’ai le droit d’avoir la nationalité française et faire bénéficier mon petit fils et ma fille. je n’ai jamais rien demandé à la France jusque là. Maintenant la raison est plus forte et mon coeur se déchire pour ma progéniture.

Merci de votre réponse


Ce sujet est verrouillé : vous pouvez consulter son fil de discussion mais vous ne pouvez plus y répondre.

Réponses

14 février 2018 à 22h15

Bonjour
Le fait d’avoir été l’épouse d’un sous-préfet ne vous donne pas de droit particulier quant à la nationalité.
Pour demander une réintégration ( puisque vous êtes née sous la colonisation)dans la nationalité française, il faut habiter en France.Et de toute façon, votre fille ne pourrait bénéficier de la nationalité puisqu’elle n’est plus mineure.
donc ce n’est malheureusement pas la solution.