Contre la loi Darmanin, manifestation 11mars 14h

mercredi 10 janvier 2024
popularité : 1%

Retrait du projet de loi Darmanin « asile/immigration » Oui à l’égalité des droits et à la solidarité !

Manifestation le samedi 18 mars 2023 de la gare RER D Créteil Pompadour à 14H

jusqu’au Local de Rétention Administrative (LRA) de Choisy, carrefour Rouget de Lisle

Le gouvernement prépare une nouvelle loi pour restreindre encore les droits des migrant-e-s, le droit d’asile et les possibilités de régularisation des personnes étrangères qui résident, travaillent, étudient, vivent ici, parfois depuis de nombreuses années.

Les immigré-es présent-es en France ont fui la misère, les guerres, le changement climatique, autant de fléaux imposés par l’héritage colonial, les multinationales qui dominent la planète et les grandes puissances à leur
service. Loin des discours officiels sur la France exemplaire en matière de respect des droits de l’Homme, de droit d’asile, d’accueil des réfugiés, d’intégration...le gouvernement aggrave en permanence la situation des personnes étrangères :
 Refus quasi systématique de l’accueil et de l’asile, comme récemment avec les réfugiés de l’Océan Viking
 Sabotage organisé par les autorités de l’accueil dans les services de l’Etat : la dématérialisation des demandes de séjour rend quasiment impossible la prise de rendez-vous en préfecture
 Délais exorbitants de traitement des dossiers, délivrance de titre de séjour parfois après leur date de validité
 Renouvellement des titres rendu impossible, ce qui transforme les personnes en situation régulière en sans-papiers, avec perte de leurs droits (logement, travail, droits sociaux)
Anticipant la loi, la circulaire Darmanin envoyée aux préfets le 17 novembre dernier vise à renforcer la traque des migrant-e-s et sans-papiers, et à aggraver leur situation :
 Systématisation et allongement des obligations de quitter le territoire français (OQTF), mais aussi des IRTF (interdiction de retour sur le territoire) qui rendent de fait impossible toute future régularisation.
 Criminalisation des victimes d’OQTF et d’IRTF, en les inscrivant au fichier des personnes recherchées et en systématisant les assignations à résidence.
 Augmentation du nombre de centres de rétention administrative et de places dans ces centres
Le projet de loi Darmanin présenté à l’Assemblée Nationale le 6 décembre dernier amalgame immigration et délinquance, s’alignant ainsi sur l’idéologie de l’extrême droite.

C’est une nouvelle atteinte à la liberté de circulation et d’installation, reconnue par l’article 13 de la déclaration universelle des droits de l’Homme de 1948. Ce projet comporte deux volets :
 Une remise en cause massive du droit d’asile et au séjour, en réduisant drastiquement les possibilités de recours contre les refus de régularisation préfectoraux.
 La création d’un nouveau titre de séjour au rabais, lié aux métiers dits « en tension », titre dont la validité, la durée et l’éventuel renouvellement sont soumis au bon vouloir de l’Etat et du patronat.
Cette conception jetable de l’immigration ne doit pas faire illusion : cette précarisation du séjour est un moyen supplémentaire de pression sur les salaires et les conditions de travail. C’est dans ce sens que les deux volets de la loi Darmanin sont complémentaires. La précarisation du séjour nourrit la précarisation du travail et de la société.
C’est l’ensemble des droits des étrangers qui est en danger. Si cette loi était adoptée, elle accentuerait encore le fait que les étrangers en France soient considérés comme une population de seconde zone, privée de droits, précarisée et livrée à l’arbitraire du patronat, de l’administration et du pouvoir.

Dans plusieurs lycées du Val-de-Marne, des élèves sont menacé·es d’expulsion.
Alors que le bac approche, des OQTF pleuvent sur les élèves, parfois avec des interdictions de retour de trois ans !
Quand les OQTF frappent des parents d’élèves, c’est toute la famille qui est menacée. Ce sont ces maltraitances que la loi Darmanin veut multiplier, prolonger et aggraver. Élèves, parents, enseignants ou simples citoyens, nous ne laisserons pas faire ! Le droit à l’éducation et à la vie en famille doit primer sur les obsessions des Darmanin-Ciotti-Le Pen.
Alors que Darmanin donne des consignes pour généraliser les OQTF et remplir les centres de rétentions, des personnes sans-papiers qui vont ou reviennent du travail, font leurs courses, amènent leurs enfants à l’école...subissent fréquemment de véritables rafles par les services de police. C’est en particulier une unité spécialisée, basée dans le commissariat de Cachan, qui sévit sur de nombreuses communes du Val-de-Marne. Dans les gares RER, les stations de métro, mais aussi dans les foyers de travailleurs... les contrôles au faciès se multiplient. Lutter contre le projet de loi Darmanin, c’est aussi exiger l’arrêt de ces méthodes de harcèlement et d’intimidation permanente contre une partie importante de la population de nos quartiers ! Fermeture des CRA et en particulier du LRA de Choisy-le-Roi, démantèlement des unités de police spécialisées dans la chasse aux Sans-papiers, levée des OQTF et IRTF en cours !


Commentaires

Messages récents

Décembre 2023

Bonjour Choupi il n’y a rien a faire, surtout que vous n’avez pas expliqué pourquoi vous n’avez pas votre carte de de sécu
Vous pouvez essayer (...)
Bonjour,
Mon titre de séjour est expiré et j’ai une convocation pour l’APS le 24 décembre Or en vérifiant les pièces, on me demande une (...)
Bonjour Vous devez aller sur le site de l’ANEF et demander un titre de séjour en mettant le numéro à dix chiffres de votre DCEM. si v vous ne (...) Bonjour
Non, vous n’avez pas le droit de travailler. vous êtes venu avec un visa D, mais vous devez attendre votre RDV physique à la (...)
Bonjour,
J’ai soumis mes papiers pour un rendez-vous de premièr titre de séjour depuis trois mois . Je travaille jusqu’à aujourd’hui, mais mon (...)
Bonjour Normalement si vous avez une carte de séjour de plus d’un an, vous devez changer votre adresse avant trois mois sur le site ANEF dans : (...) Bonjour,
s’il vous plaît, j’ai fait dcem pour mon fils et je n’ai pas changé ma carte de séjour, car ma carte de séjour est de Grenoble et moi (...)
Bonjour
on ne lit pas le mémoire ; c’est une procédure écrite. Les avocat n’y vont jamais, mais le public peut venir.
Bonjour Mido, Malheureusement c’est impossible d’obtenir un titre de séjour pour salarié à la suite d’un contrat saisonnier, car le contrat (...) Bonjour j’ai un titre de séjour saisonnier, j’ai résidé la en France 3 ans. j’ai 27 fiches de paie et promesse d’embauche et des certificats (...)

Brèves

29 avril 2018 - A partir du 7 mars 2018, le niveau A2 ( au...

A partir du 7 mars 2018, le niveau A2 ( au lieu de A1) est exigé pour la carte de résidenc ou (...)