Prouver sa nationalité française.

samedi 31 décembre 2016
popularité : 4%

Voici un document de la préfecture du Rhône et destiné aux employés de l’état civil des mairies. Il liste les documents acceptés pour prouver la nationalité et délivrer des pièces d’identité.

Document interessant pour toutes les personnes qui cherchent à savoir si elles ont hérité de la nationalité française de leurs parents ou grands-parents, nés dans des territoires devenus indépendants vers 1960.

Téléchargement du document original ici

ALLEGEMENT DE LA CHARGE DE LA PREUVE EN MATIERE DE NATIONALITÉ LORSQUE CELLE-CI DOIT ETRE VERIFIEE

ETAPE 1 : Pour justifier de sa nationalité française, un usager peut produire à l’appui de sa demande de titre, l’un des documents suivants :

- une CNI sécurisée* (délivrée depuis le 1er janvier 1995 sur le plan national)
- un passeport électronique* }}(délivrance différente selon les départements),

- un passeport biométrique* (délivrance différente selon les départements),

La présentation de la CNI ou du passeport sécurisé du parent ne confère pas automatiquement la nationalité française à son enfant. Des pièces complémentaires sont requises.

- un acte d’état civil établi par le service central de l’état civil de Nantes, comportant en marge une mention relative à la nationalité :

  • - Français par décret de naturalisation, ou par effet du décret du père ou de la mère,
  • - Français par décret de réintégration, ou par effet du décret du père ou de la mère,
  • - Français par déclaration d’acquisition,
  • - Français par déclaration de réintégration,
  • - Français par manifestation de volonté,
  • - Délivrance du premier CNF de l’intéressé.

- ou établi ou transcrit par les postes diplomatiques et consulaires (actes référencés CSL)

  • Les actes établis par les autorités françaises dans les territoires anciennement sous souveraineté française (actes référencés COL) concernent des personnes qui ne sont pas nécessairement françaises à l’heure actuelle. Des pièces complémentaires sont requises.
  • La présentation de l’acte d’état civil de Nantes d’un des parents justifie la nationalité française de ses enfants s’ils sont nés en France (sous réserve que cet acte comporte une mention relative à la nationalité ou qu’il émane d’un poste diplomatique ou consulaire (acte CSL)).

- un acte d’état civil (extrait ou copie intégrale d’acte de naissance) comportant : 1. l’indication de la filiation :
ex :

  • - est français le demandeur né en France lorsqu’un de ses parents est né en France,
  • - est français le demandeur né en France à compter du 1er janvier 1963 lorsqu’un des ses parents est né en Algérie avant le 3 juillet 1962 quel que soit son statut (droit commun ou droit local)
  • - est français le demandeur né en France avant le 1er janvier 1994 lorsqu’un de ses parents est né dans un ancien territoire français.

ou comportant 2. en marge une mention relative à la nationalité

  • est français le demandeur né en France avant le 1 janvier 1994 lorsque l’un de ses parents est né en Algérie avant le 3 juillet 1962 quel que soit son statut (droit commun ou droit local).
  • est français le demandeur né en France à compter du 1er janvier 1963 lorsqu’un de ses parents est né.

- un acte justifiant de la nationalité du demandeur ou d’un de ses parents.
- D’un acte d’état civil mentionnant la naissance en France d’un des parents et d’un des grands parents du demandeur né à l’étranger,

  • - De la déclaration d’acquisition de la nationalité française,
  • - Du décret de naturalisation,
  • - Du décret de réintégration dans la nationalité française,
  • - D’une attestation constatant l’existence du décret,
  • - D’un certificat de nationalité française, même ancien.

-*ETAPE 2 : Si l’usager ne peut présenter aucun des documents précités, il convient de lui demander les pièces nécessaires à l’application des règles relatives à la possession d’état :

  • - des documents indiquent que la personne a été considérée comme française par les pouvoirs publics,
  • - la bonne foi avérée du demandeur, qui s’est toujours cru français,
  • - cette situation a été continue durant les 10 années précédant la date de la demande de titre.
  • La possession d’état de français doit être caractérisée par un faisceau d’éléments échelonnés dans le temps. Sans qu’une liste exhaustive des cas de figure possibles puisse être établie, on peut distinguer deux hypothèses principales :

Hypothèse n°1 : Le demandeur est en mesure de présenter un précédent titre d’identité non sécurisé, même périmé, et l’un ou l’autre des documents suivants :

  • - une carte militaire ou un document attestant l’accomplissement des obligation militaires,
  • - un document attestant l’appartenance à la fonction publique,
  • - une carte d’électeur,
  • - un document attestant de l’exercice d’un mandat électif,
  • - etc...

Hypothèse n°2 : Sans pouvoir présenter un précédent titre d’identité, le demandeur est en mesure de présenter au moins 2 des documents listés ci-dessus.

ETAPE 3 : Dans les autres situations : transmission sans délai de la demande à la Préfecture :

Si le demandeur ne dispose pas de l’un des titres ou documents mentionnés ci-dessus ou s’il n’entre pas dans les hypothèses précitées ou encore en cas de doute sur l’authenticité des documents produits :
=> vous transmettrez les demandes sans délai au Bureau des titres d’identité, seul habilité après examen à apprécier si le titre peut être délivré ou s’il convient de demander des documents complémentaires
.

Pour une demande de CNI : Transmettre la fiche navette avec le dossier « papier ». Pour une demande de PSST : Transmettre la fiche navette lors de la numérisation du dossier.

Si le dossier fait l’objet d’une demande de complément, et en cas de contestation de la part de l’usager, les personnes doivent être invitées à prendre un rendez-vous auprès du Bureau des Titres d’Identité de la Préfecture.

* Sauf si le titre sécurisé est détérioré ; c’est à dire dès qu’un point de sécurité est atteint.


Messages récents

15 octobre

C’est pour cette raison que j’avais précisé que votre femme devait produite des envois d’’argent avant son installation en France. si elle était en (...) Bonjour
Il s’agit d’associations caritatives qui embauchent des personnes, par exemple, l’association Emmaus.Un contrat chez eux pendant un (...)
Bonjour Oui le titre de séjour membre de famille -UE est possible si votre ami peut prouver au minimum un an de vie commune avant le pacs.et si (...) Bonjour, Je suis Léa et je vous remercie d’avance de votre attention pour le problème que je soumets. Je suis Camerounaise arrivée en France en (...)

14 octobre

Bonsoir Je viens par la présente évoquer une situation pour avoir plus de précision. En effet, j’ai un camarade étudiant de nationalité gabonaise (...) Bonjour à l’équipe du site assouevam.fr, je viens vers vous pour connaitre un peu plus de détails sur le sujet économie sociale et solidaire puisque (...)

13 octobre

merci de votre réponse !!!
je vous signale qui j’étais installer en France tout seul et je me suis marié après , donc moi quand j’étais encore en (...)
Bonjour Je ne suis pas sûre que votre plan marche car je crois que les autorités françaises vont vous demander de prouver que vous( ou votre femme) (...) J’ai le sentiment que vous n’avez pas lu ma réponse...
Si vous voulez que le recours marche, vous avez intérêt de le faire faire par une association (...)
Bonjour Il est impossible de se faire régulariser sans cerfa temps plein CDD un an ou CDI. Voir rubrique Régularisation/salarié dans le menu.
Le (...)